• Légende : Mauvoisin : en amont du barrage, les prises d’eau sont aussi surveillées de près, tout particulièrement après les grosses pluies. Ici, celle d’Otemma, l’une des plus élevées du dispositif, à 2380 mètres. « En 2000, on y a enregistré 20 à 30 m3 d’eau par seconde, explique Cédric Fellay, sous-chef de la centrale de Fionnay (PC du dispositif), on ne voyait plus la prise, ça déversait de partout. ». Le lit de la rivière est soigneusement expurgé, tous les deux ans, afin de maintenir sa capacité d’accueil d’un certain volume d’eau en cas de lâcher ou de crue.